| Stéphane Larue et Emily St. John Mandel – Lauréats des Prix des libraires du Québec 2017

Stéphane Larue et Emily St. John Mandel – Lauréats des Prix des libraires du Québec 2017

Stéphane Larue et Emily St. John Mandel – Lauréats des Prix des libraires du Québec 2017

9 mai 2017 - Actualités

Montréal, lundi 8 mai 2017. – Le prestigieux Prix des libraires du Québec, coordonné par l’Association des libraires du Québec (ALQ) depuis 24 ans, a couronné les auteurs Stéphane Larue (Le plongeur, Le Quartanier), catégorie Roman québécois et Emily St. John Mandel (Station Eleven, Alto), catégorie Roman hors Québec, devant une salle bondée. Ce prix littéraire permet également aux libraires, des gens passionnées qui contribuent par leurs conseils éclairés à la diffusion du livre et de la lecture, de faire rayonner leur profession.

LE LAURÉAT QUÉBÉCOIS – STÉPHANE LARUE pour son livre LE PLONGEUR (Le Quartanier)

 Dans la catégorie Roman québécois, c’est l’auteur Stéphane Larue qui a raflé les honneurs avec un premier roman des plus impressionnants, Le plongeur, publié aux éditions Le Quartanier. Ce prix s’accompagne d’une bourse de 10 000 $ remise par le Conseil des arts et des lettres du Québec. « Le Conseil des arts et des lettres du Québec est fier de collaborer avec l’Association des libraires du Québec, afin de participer à la mise en valeur de nos écrivains, dont les œuvres nous enrichissent collectivement. Cette année, nous sommes heureux de remettre un montant de 10 000 $ à un jeune auteur qui offre, avec son tout premier roman, un récit à la fois puissant et palpitant », a déclaré Anne-Marie Jean, présidente-directrice générale du Conseil des arts et des lettres du Québec. L’auteur reçoit aussi une œuvre de l’artiste Louis-Georges L’Écuyer, que se méritera également le lauréat hors Québec. De son côté, l’Association internationale des études québécoises (AIÉQ) offre au lauréat québécois la possibilité de faire une tournée de promotion dans l’un des pays étrangers où elle a des membres.

Commentant le livre gagnant, Denis Gamache de la Librairie Au Carrefour à Saint-Jean-sur-Richelieu s’exprime ainsi : « Grand roman d’apprentissage au cœur du Montréal nocturne, Le Plongeur possède des qualités littéraires inégalées : un style hyperréaliste d’une adresse singulière, une maîtrise intrinsèque de son sujet, un univers de références et de codes qui sortent définitivement de l’ordinaire. »

Touché de cette reconnaissance, Stéphane Larue a adressé ces mots aux libraires : « […] je voudrais ajouter qu’un monde sans libraires est un monde où je ne voudrais pas vivre. Continuez de parler des œuvres qui vous allument, continuez de tenir vos librairies, qui sont aussi nos librairies. Continuez de créer ces rencontres entre les livres et nous. Faites pour d’autres livres ce que vous avez fait pour Le plongeur. C’est essentiel pour nous qui lisons, qui écrivons. Merci encore. »

LA LAURÉATE HORS QUÉBEC – EMILY ST. JOHN MANDEL pour son livre STATION ELEVEN (Alto)

Pour la catégorie Roman hors Québec, c’est l’auteure Emily St. John Mandel qui a retenu l’attention des libraires avec son captivant roman d’anticipation Station Eleven, paru aux Éditions Alto. « Emily St. John Mandel se livre à une démonstration littéraire prodigieuse : une construction narrative solide, une galerie de personnages complexes et attachants, une maîtrise du dialogue incomparable. Et surtout, un message porteur d’espoir : l’art est la force de résilience de l’humanité », commente Denis Gamache, membre du jury.

L’auteure a honoré le public de sa présence et a remercié les libraires en ces mots : « Dans les dernières années, j’ai eu la chance de rencontrer des libraires dans sept pays différents et j’en suis venue à croire qu’ils sont essentiels pour préserver une vie culturelle et intellectuelle vibrante dans leur ville. Merci pour le travail que vous faites et merci de m’avoir permis de figurer sur la liste finale, en compagnie d’auteurs au talent aussi extraordinaire. »

Rappelons que les livres suivants figuraient sur la liste des finalistes dans la catégorie Roman québécois : Autour d’elle, Sophie Bienvenu (Le Cheval d’août), Le poids de la neige, Christian Guay-Poliquin (La Peuplade), Étincelle, Michèle Plomer (Marchand de feuilles) et Ukraine à fragmentation, Frédérick Lavoie (La Peuplade). Tandis que Être ici est une splendeur : Vie de Paula M. Becker, Marie Darrieussecq (P.O.L), Le Jardin des Sept Crépuscules, Miquel de Palol (Zulma), I love Dick, Chris Kraus (Flammarion) et Le Garçon, Marcus Malte (Zulma) faisaient partie des finalistes de la catégorie Roman hors Québec.

Au cours de la soirée, des lectures d’extraits des dix œuvres finalistes ont été présentées par Fanny Mallette, ambassadrice du Prix, Maxim Gaudette et Vincent-Guillaume Otis, accompagnés en musique par David Marin, dans une mise en scène d’Hugo Turgeon. L’ALQ a profité de cette soirée pour remettre le Prix d’excellence de l’ALQ, qui honore un libraire en soulignant ses réalisations exceptionnelles. Le prix a été accordé à Audrey Martel de la Librairie L’Exèdre à Trois-Rivières.

Vous pouvez voir ou revoir la soirée de remise du Prix des libraires du Québec sur le site Internet du Prix des libraires : prixdeslibraires.qc.ca

Partenaires :

La Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), le Conseil des arts du Canada, Patrimoine canadien, le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), le Conseil des arts de Montréal, la Société de gestion de la BTLF, l’Association internationale des études québécoises et l’Imprimerie Jonarts.


© 2017 Association des libraires du Québec (ALQ) - Tous droits réservés
Association des libraires du Québec (ALQ)
Grâce au soutien financier de : Sodec